Bizerte : la technologie numérique au service d’une ville propre et intelligente

ASToN Network
5 min readFeb 9, 2023

--

Cet article est le fruit d’une collaboration entre le Journalism and Media Lab (Jamlab), ASToN et le Civic Tech Innovation Network (CTIN).

Bizerte se situe dans le nord de la Tunisie, sur la rive sud de la mer Méditerranée. En 2019, la ville a rejoint l’ASToN (African Smart Town Network), un réseau qui rassemble 11 villes africaines souhaitant développer des pratiques numériques de pointe et innovantes afin de créer des villes durables et inclusives. Dans le cadre d’ASToN, Bizerte a conçu un projet visant à intégrer la technologie numérique dans la gestion et l’élimination des déchets avec deux objectifs en vue : améliorer la qualité des services dans le secteur de la gestion des déchets et inclure les résidents dans la gestion des services publics. Les solutions technologiques développées contribueront à une meilleure qualité de vie pour les habitants.

Le défi de l’expansion urbaine

Bizerte compte 165 000 habitants et connaît une croissance urbaine rapide. Le nombre d’habitations est passé de 35 000 en 2004 à 48 000 en 2014. La ville attire de nouveaux résidents, en provenance notamment de grands centres urbains comme la capitale Tunis, distante de soixante-cinq kilomètres. L’expansion urbaine a entraîné une augmentation de la pression sur les services municipaux, tels que la gestion des déchets.

La région de Bizerte possède une grande richesse naturelle et touristique, avec des spécificités naturelles telles que les lacs de Bizerte, Ichkeul et Ghar El Melh, l’île de Jalta, riche par la beauté de ses paysages et ses réserves de poissons, le Cap Blanc, point septentrional de l’Afrique, et le fleuve de Medjerda qui irrigue de son eau permanente de vastes terres agricoles. La conservation de la nature et la gestion des espaces urbains sont des priorités pour la ville et ses quatre arrondissements (La Médina, Ain Meriem, Zarzouna et Hached).

Selon des responsables de la ville, « La municipalité de Bizerte s’efforce d’améliorer constamment la qualité de vie de ses citoyens, notamment en matière de gestion des déchets ». Toutefois, la mise en œuvre de ce projet est confrontée à des réalités complexes. Les autorités municipales sont préoccupées par deux enjeux principaux.

Le premier concerne l’étalement urbain et l’extension récente des limites de la ville, en particulier dans les banlieues et les zones rurales. Comme le souligne l’équipe tunisienne du projet « L’étendue de la ville a quadruplé, ce qui rend plus difficile la surveillance des camions de collecte des déchets, augmente le nombre de “zones blanches” dans la prestation des services et limite le niveau de satisfaction des citoyens ».

Le second enjeu concerne le manque de communication interne et externe, d’une part entre les responsables de la gestion des déchets, et d’autre part avec les citoyens. En outre, il n’existe pas de plan de transformation numérique pour la municipalité.

Bizerte, ainsi que toute la Tunisie, dispose d’une solide infrastructure numérique et de services municipaux compétents en matière de technologies de l’information, qui utilisent déjà avec succès les systèmes d’information géographique (SIG). Il s’agit d’une opportunité majeure pour la ville.

Dans ce contexte, le projet de Bizerte vise à améliorer la qualité de la prestation de services. Cet objectif pourra être mesuré par trois indicateurs : des quartiers plus propres, une meilleure compréhension des besoins des citoyens et une satisfaction accrue quant à la qualité des services municipaux de gestion des déchets ». Kamel Ben Amara, maire de Bizerte, résume ces enjeux en ces termes : « Notre objectif est de rendre la ville plus propre, d’améliorer l’engagement de la population et de transformer nos déchets en énergie, grâce à des technologies d’énergie renouvelable. ».

Une plateforme et deux objectifs clés

« Après la première phase visant à analyser la situation actuelle, nous avons lancé notre deuxième phase d’exploration, puis avons entamé la phase d’expérimentation, la phase actuelle de notre projet local », explique Wiem Amri, responsable du service informatique de la municipalité de Bizerte et l’un des responsables de la coordination du projet.

Ces trois étapes ont permis à l’équipe locale de définir les besoins et de concevoir des solutions numériques pour la ville. « Nous utilisons la technologie numérique pour optimiser l’utilisation des ressources de la municipalité dans la gestion des déchets et pour améliorer la coordination entre les ressources humaines chargées de cette question », précise Wiem Amri. Bizerte a lancé le développement d’une plateforme interactive pour améliorer la gestion des déchets dans la ville. Elle présente deux interfaces : l’une interne, destinée à optimiser la gestion et la coordination du service de gestion des déchets au sein de l’équipe municipale, et l’autre externe, qui permet aux habitants de déposer des réclamations. Comme l’explique Wiem Amri : « la mise en place de cette plateforme permettra d’accroître la transparence de la gestion des déchets dans la ville ».

Les citoyens jouent un rôle crucial dans les décisions prises au niveau local et souhaitent être davantage impliqués dans la gestion de leur ville.

Et Wiem Amri de poursuivre : « Le projet a adopté une approche participative pour impliquer les citoyens et recueillir leurs avis, notamment grâce à des enquêtes et à des réunions avec des représentants de la population.

L’application en cours de développement vise à faciliter la participation des citoyens et la gestion de leurs réclamations en ligne. Pour le responsable de la coordination avec l’ASToN à Bizerte, « le succès de ce projet dépend de l’implication active des citoyens. »

La plateforme a été testée pendant la phase d’expérimentation. Wiem Amri en précise les modalités :« On a choisi une région pilote pour tester la plateforme, avec la participation de dix conducteurs de camions de collecte des déchets et de deux superviseurs sur dix itinéraires de collecte. Cette phase a permis d’évaluer la qualité du travail et le rôle de la plateforme dans ce processus ».

L’approche graduelle choisie est en accord avec l’esprit du programme ASToN. « Nous commençons à déployer la solution numérique à petite échelle. Cela nous permet de mettre en place des mesures de taille modeste, mais extrêmement efficaces, pour trouver des solutions adaptées aux défis locaux.. Il n’existe pas de solution miracle ou unique pour résoudre ces problèmes, » explique le responsable du service informatique de la municipalité de Bizerte.

Le chemin vers une ville intelligente semble relativement bien tracé.

Ecrit par Salaheddine Lemaizi

--

--

ASToN Network

ASToN network brings 11 African cities together to develop digital practices in order to create sustainable & inclusive cities.